La CIVIS vous propose de géolocaliser la borne à verre la plus proche de votre domicile en utilisant son module CIVISMAPS :

La CIVIS a récemment densifié son parc de bornes d’apport volontaire dédiées au verre et en compte près de 400 réparties sur les six communes membres.

Vous souhaitez vous débarrasser de vos textiles, linges et chaussures (TLC) usagés ?

L’association Ti Tang Récup, en partenariat avec la CIVIS et ses communes membres a équipé le territoire en bornes d’apport volontaire pour TLC. Installées en ville ou en déchèterie, ces grandes boîtes grises décorées d’un lambrequin jaune accueillent vêtements, linges de maison, chaussures (attachées entre elles), maroquinerie, cartables et peluches, propres et secs, le tout dans un sac bien fermé.

Un équipement fonctionnel de qualité optimale

Centre Animalier de PierrefondsInauguré en 2012, le Centre Animalier de Pierrefonds est une structure moderne, édifiée sur un terrain de 4 172 m² et conçu pour répondre au mieux à la politique générale de lutte contre l’errance animale.

DASTRI est l’éco-organisme national qui collecte et traite les déchets d’activités de soins à risques infectieux (DASRI) piquants, coupants et tranchants (aiguilles, cathéter, etc.) de deux catégories de bénéficiaires : les patients en auto-traitement et les utilisateurs d’autotests de diagnostic des maladies infectieuses transmissibles.

illustration : chat et chien chez le vétérinaireDans le cadre de ses compétences en matière de lutte contre l’errance animale, la CIVIS procède chaque année à des campagnes de stérilisation et d’identification des animaux domestiques des administrés de ses 6 communes membres :
(Saint-Pierre, Saint-Louis, L’Etang-Salé, les Avirons, Cilaos et Petite-Île)

permettant ainsi de limiter la divagation et l’errance des carnivores domestiques.

logo de la Ville de Saint-Pierre

Lutte mécanisée contre les Espèces Exotiques Envahissantes (EEE) sur le site de Terre Rouge à Saint-Pierre

Le site de Terre Rouge, protégé par le Conservatoire du littoral est l’un des derniers sites naturels encore présents sur le littoral de Saint-Pierre, offrant sur plusieurs hectares, une des rares coupures d’urbanisation de la commune.