Ensemble, construisons l'avenir du Sud !

  • La CIVIS, services pratiques

    Pratiques

    La CIVIS, services pratiques

    Accédez à l'ensemble des documents PDF téléchargeables, vidéos, images ou tout autres médias.

    lien

  • La CIVIS, cadre de vie

    Cadre de Vie

    La CIVIS, cadre de vie

    La CIVIS oeuvre quotidiennement pour un nouveau modèle de vie et de développement harmonieux, qui conjugue économie, solidarité, environnement, habitat, mobilité et aménagements urbains.

    lien

  • La CIVIS, ses compétences

    CIVIS

    La CIVIS, ses compétences

    La Communauté Intercommunale des VIlles Solidaires CIVIS est une communauté d'agglomération regroupant les communes de Saint-Pierre, Saint-Louis, L'Etang-Salé, Petite-Ile, Cilaos et Les Avirons. La CIVIS se veut être le véritable outil de développement de la micro région Sud de La Réunion.

    lien

  • La CIVIS, ses projets

    Projets

    La CIVIS, ses projets

    Retrouvez tous les projets et grands travaux de la CIVIS, le TCSP Néo, ZAC, le réseau urbain, l'habitat et bien d'autres encore.

    lien


2015 11 30 climat cop 21La 21e Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 21), se tient à Paris du 30 novembre au 11 décembre, une occasion pour la CIVIS et ses internautes de se mobiliser pour le climat. Nous vous proposons la brochure "Le climat change, et nous ?". Celle-ci explique en quelques pages la façon dont nous modifions le climat et propose des solutions pour agir. Elle s'adresse à tout citoyen, jeune ou adulte, qui s'interroge sur le climat et se demande ce qu'il peut faire à son échelle : à l'école, à la maison, dans son travail ou dans sa ville.

externalCliquez ici pour télécharger la brochure "Le climat change, et nous ? ".

La brochure "Le climat change, et nous ?" vise ainsi à aider les porteurs de projet à intégrer les enjeux du climat dans leur démarche de développement durable. N'hésitez pas à vous en inspirer pour vos projets ou à la diffuser largement dans vos réseaux.

Pour plus d'informations sur les acteurs du projet :

2015 06 15-photo-bat-civis

Conseil Communautaire de la CIVIS le lundi 2 novembre 2015 à 17h00 en l'Hôtel de Ville de Saint-Pierre. 


 

logo civis infos COMMUNIQUE CIVIS

Une convention de partenariat entre le collège Simon Lucas et la CIVIS concernant de futures actions en faveur de la prévention et du tri des déchets a été signée le Mercredi 3 décembre 2014 à 11h00 au collège Simon Lucas à L’Etang-Salé par Michel FONTAINE Président de la CIVIS, Sénateur-Maire de Saint-Pierre et Daniel GAUVIN Principal du collège Simon Lucas.

Cette convention a l'ambition d'engager les futures générations afin de diminuer leur empreinte Carbone et leur impact sur l’environnement d’une manière générale. La CIVIS ayant la compétence environnement et notamment la prévention et le tri des déchets a souhaité participer à la démarche. Différents axes du Programme Local de Prévention et actions de sensibilisation seront alors mis en œuvre afin de limiter le recours à l’enfouissement.

C'est dans cette optique que la CIVIS a décidé de mettre en place ce partenariat avec le collège Simon Lucas.

Galerie Photos CIVIS

IMG 6924 thumb Thumbnail image  Thumbnail image  Thumbnail image

Partenariat avec la CIVIS

   college-simon-lucas  2014-11-28-ac-reunion  ademe

 

logo serdDu 22 au 30 novembre 2014 se tient la 6ème édition de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets (SERD). Cette année encore, la CIVIS participe à cette grande opération nationale de prévention des déchets en proposant diverses animations de sensibilisation aux administrés de son territoire.

Retrouvez l'ensemble du programme ci-après.

2014 11 04-guide-eco-citoyenCette année, en plus du calendrier de collecte 2015, vous recevrez le guide de l’éco-citoyen CIVIS. Véritable « bible » des déchets, ce petit livret deviendra très vite indispensable dans vos foyers. Il explique de manière simple et concrète, les différents gestes à adopter pour un recyclage réussi.

L'association du calendrier de collecte et du guide éco-citoyen vous permettra de disposer d'un soutien clair, agréable et précis, afin de mieux maitriser l'orientation de vos déchets quotidiens et surtout la façon de vous en défaire. 

  COMMUNIQUE CIVIS

logo-cfsLa CIVIS vous informe qu’à compter du vendredi 21 novembre, le centre funéraire du Sud sera intégralement opérationnel.

La CIVIS vous présente ses excuses pour la gêne occasionnée pendant la durée des travaux.
Pour tout renseignement complémentaire sur le Centre Funéraire du Sud vous pouvez composer le : 0262 33 94 94

 

  COMMUNIQUE CIVIS

logo-cfsLa CIVIS vous informe qu’à compter du samedi 15 au jeudi 20 novembre inclus, le centre funéraire du Sud opère des travaux sur son appareil de crémation. Toutes les crémations sur cette période seront orientées vers le centre funéraire de Saint-Denis. Le centre funéraire reste néanmoins ouvert et opérationnel pour toutes les autres opérations mortuaires.

La CIVIS vous présente ses excuses pour la gêne occasionnée. Pour tout renseignement complémentaire et joindre le Centre Funéraire du Sud vous pouvez composer le : 0262 33 94 94

Le Centre Funéraire du Sud est ouvert au public du lundi au vendredi de 8h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00. Le week-end et jours fériés, une permanence téléphonique est assurée 24h sur 24. Les crémations et l’accueil des familles sont réalisés 7 jours sur 7.

Télécharger la plaquette du Centre Funéraire du Sud

2014 11 08-broderie-cilaosL'année 2014 célèbre le 50ème anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la France. Pour marquer cette année importante, le ministère français des affaires étrangères et du développement territorial M. Laurent FABIUS, la Fondation Flag France et le Consulat général de France à Shanghai ont organisé en collaboration avec le quartier de Xintiandi et Shang Xia l'exposition intitulée "Excellence et Savoir-Faire: Dialogue France-Chine". L'exposition a ouvert ses portes le 18 octobre 2014 à Shanghai.

Des grands classiques d'artisanat du Château de Versailles, du Musée national de Céramique de Sèvres, de l'établissement Mobilier et de Cilaos ont voyagé spécialement depuis la France vers Shanghai. Un savoir-faire d'exception comme celui de la broderie de Cilaos doit rayonner au delà de nos frontières et le choix de la Chine, nouveau marché touristique et commercial est essentiel pour notre économie.
La CIVIS s'illustre dans la promotion de tous les faire-valoir et encourage les initiatives qui permettront de générer de nouveaux métierspassion chez les jeunes et moins jeunes, mais aussi de contribuer au rayonnement de la culture réunionnaise, surtout si celle-ci est issue des forces vives de son territoire.

Thumbnail image

A l'occasion de la journée de lutte contre le diabète, la CIVIS participe à la 3ème édition de la « DIAB’ATHLE’TIQUE », organisée par l’association Club d’Athlétisme Loisirs Santé du Sud (CALS Sud), le dimanche 16 novembre 2014 sur le littoral de Pierrefonds.
Au programme de cette manifestation sportive :

  • une course de 12 km (course inscrite au calendrier de la Ligue d’Athlétisme)
  • une marche de 8 km

 Inscription et renseignements sur http://www.sportpro.re

 

La CIVIS tiendra un stand de sensibilisation dans le village de course situé sur le parking du centre commercial du front de mer. Grâce à son équipe d’Animation Biodiversité, le public pourra ainsi découvrir les richesses naturelles du Sentier Littoral de la CIVIS ainsi que les espèces végétales côtières. Une visite guidée du littoral de Pierrefonds sera également proposée, au cours de laquelle, les badauds pourront apprécier la flore, la faune et les paysages de cet espace exceptionnel.

logo serdComme chaque année, la CIVIS participe à la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets (SERD). Du 18 au 22 novembre 2013, plusieurs actions ont été mises en place afin de sensibiliser les administrés sur la prévention des déchets. Ce ne sont pas moins de 460 personnes qui ont ainsi pu bénéficier des conseils de nos médiateurs de l'environnement

2013 11 21-calendrier-de-collecte

Nouveau !

Les calendriers de collecte 2014 sont désormais disponibles. 

Nos médiateurs les distribuent actuellement dans vos boîtes aux lettres.
Si au 31 décembre 2013, vous n’avez toujours pas reçu votre calendrier, n’hésitez pas à les télécharger en cliquant sur le lien ci-dessous ou contactez-nous en composant le numéro vert :

 numvert 

Télécharger les calendriers de collecte 2014

Spot radio

{play}mp3/2013_11_25-calendriers-collecte-2014.mp3|transparent[BGCOLOR]{/play}

logo scot-grand-sudLe Syndicat Mixte d'Etudes et de Programmation (SMEP) a repris ses travaux d'élaboration du Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT), et s'est attelé à l'écriture du Projet de Territoire "Grand Sud 2030".

 

Le SCoT qu'est-ce que c'est ?

C'est pour préparer notre avenir que le SCoT a été créé. Un SCoT est un document qui décrit les grandes orientations d'un Projet d'Aménagement d'un territoire pour les vingt années à venir (logement, emploi, transport, loisirs ,commerces,...). Pour être "cohérent", il est nécessaire que toutes ces idées soient réalisables ensemble.

Qui le prépare ?

Le SCoT Grand Sud est préparé par le SMEP/SCoT (Syndicat Mixte d'Etudes et de Programmation du Schéma de Cohérence Territoriale). Ce Syndicat, composé de la CIVIS (Communauté Intercommunale des Villes Solidaires) et de la CASUD (Communauté d'Agglomération du Sud) regroupe ainsi les 10 communes qui composent le Grand Sud de La Réunion c'est-à-dire : les Avirons, Cilaos, Entre-Deux, L'Etang-Salé, Petite-Ile, Saint-Joseph, Saint- Louis, Saint-Philippe, Saint-Pierre, et Le Tampon. Les PPA (Personnes Publiques Associées : comme les services de l'Etat, les communes et intercommunalités limitrophes,...), ainsi que des professionnels, comme des chefs d'entreprises ou des agriculteurs par exemple, et bien sûr les habitants de ces communes et les associations éventuellement intéressées.

Pourquoi ?

Imaginez que dans vingt ans, il y aura dans votre ville une fois et demi plus d'habitants qu'aujourd'hui. Ces gens, jeunes, adultes ou personnes agées, il faudra bien les loger, les accueillir dans des écoles, leur trouver du travail ou les soigner. Ils se déplaceront. Ils devront se nourrir. Bref, le territoire du Grand Sud doit préparer leur arrivée dès maintenant, mais pas n'importe comment. Car par exemple, construire n'importe où et n'importe quoi risque de porter atteinte aux paysages ou de diminuer considérablement le nombre des terrains disponibles pour l'agriculture.

Mais alors comment faire ?

Le SCoT Grand Sud doit permettre de prévoir l'espace nécessaire aux logements, aux entreprises, aux écoles, aux commerces, aux transports en commun. Pour cela, des études ont été réalisées, un Diagnostic Territorial ainsi qu'un Plan d'Aménagement et de Développement Durable sont en préparation. Tous les habitants peuvent donner leur avis.

ETUDE DES GAZ A EFFET DE SERRE ET INVENTAIRES DES RESSOURCES EN ENERGIES RENOUVELABLES
vers un plan climat territorial

Le programme d’actions 2008 de la "CIVIS, Communauté Solaire" prévoie la livraison de deux études importantes pour orienter les choix de la collectivité dans les 5 ans en matière de développement, d’aménagement, de transport,… Ces études sont :

  1. une étude-bilan des gaz à effet de serre émis sur le territoire de la CIVIS,
  2. un inventaire cartographique des potentiels en énergies renouvelables disponibles sur le territoire.
  • Les Gaz à Effet de Serre (GES)
    Les GES sont des gaz qui contribuent par leurs propriétés physiques à l'effet de serre. L'augmentation de leur concentration dans l'atmosphère terrestre est à l'origine du réchauffement climatique.

    Le protocole de Kyoto, dont la France est signataire, propose un calendrier de stabilisation puis de réduction des émissions des GES qui sont considérés comme la cause principale du réchauffement climatique des cinquante dernières années.

    Dans ce contexte, le Président de la République a placé la lutte contre le réchauffement climatique et les GES comme priorité nationale.
    Cet objectif national est aujourd’hui décliné localement à l’échelon régional et infra régional par la mise en place de plans climats territoriaux.

www.civis.re - Gaz à effet de serre

  • Le Plan Climat Territorial
    C’est un projet territorial de développement durable axé sur la lutte contre le changement climatique et l’adaptation à ses effets. Il permet de connaître les émissions du territoire et ses tendances d’évolution, de définir une stratégie avec l’ensemble des acteurs, de fixer des objectifs et des indicateurs pour l’évaluation et de mettre en œuvre les différentes actions de façon cohérente et justifiée. Il comporte un volet adaptation qui évaluera la vulnérabilité du territoire aux changements climatiques.
  • Le Bilan de GES
    De concert avec la Région, la CIVIS lancera une étude GES définissant et quantifiant à l’échelle de son territoire les sources d’émissions de GES. Cette étude identifiera aussi des orientations à mettre en œuvre par la collectivité pour enrayer l’accroissement des émissions de GES.
  • La Cartographie des Energies Renouvelables
    Une des pistes explorées pour diminuer les émissions de GES est la recherche et le développement de sources d’énergies renouvelables (vent, houle, solaire, biomasses,...). Le but de cette étude est donc d’inventorier les potentiels du territoire en la matière pour susciter des projets de mise ne valeur. L’inventaire sera rattaché à un référentiel géographique qui permettra de croiser les informations à l’ensemble des données disponibles (routes, besoins fonciers, réseaux EDF,…) et ainsi orienter  les choix de la collectivité en matière d’aménagement de son territoire.
  • Budget prévisionnel de l’action : 65 000 €uros 
Opération de Distribution de Lampes à Economie d’Energie
vers le développement d’une centrale à négawatts

L’un des principaux postes de dépense énergétique des foyers réunionnais est l’éclairage. L’éclairage représente environ 14% de la consommation en électricité des foyers. Des solutions techniques existent pourtant pour diminuer cet appel (Lampes à Economie d’Energie= LEE) mais restent plus onéreuses que des solutions de bases (Lampes à incandescence).
Ainsi, malgré les campagnes d’EDF permettant d’accéder aux LEE pour 1€, les foyers les plus démunis se tournent encore vers les ampoules à incandescences qui restent moins chères à l’achat et encore plus hors période de campagne EDF.

La CIVIS a donc souhaité faire bénéficier de cette technologie aux foyers les plus défavorisés de son territoire pour permettre sa généralisation et la création d’une nouvelle centrale à négawatts. Les bénéficiaires seront accompagnés par des médiateurs spécialement formés à l’occasion pour tirer le meilleur parti de ces équipements.

  • Principe de fonctionnement : les lampes à économie d’énergie sont nées en 1980 d’une idée relativement simple : plier un tube fluorescent pour en faire une lampe adaptable sur des luminaires moins volumineux. Une lampe fluorescente est donc constituée d’un tube de verre dont la paroi interne est recouverte d’une mince couche de substance photoluminescente (poudres fluorescentes). Une décharge électrique dans la vapeur de mercure à basse pression produit un rayonnement ultraviolet qui est transformé en lumière visible par la couche de poudre. C’est de la composition de ces poudres que dépendront en grande partie la nature, la qualité et la quantité de lumière émise. Ces lampes peuvent être utilisées dans tous les types d’éclairage qui faisaient précédemment appel à l’incandescence.
  • Avantages : Ces lampes offrent une efficacité lumineuse jusqu’à 5 fois supérieure à celle de l’incandescence, elles consomment de 4 à 5 fois moins et durent de 12 à 15 fois plus longtemps, ce qui permet de réduire les frais d’exploitation et d’espacer les opérations de maintenance. Leur allumage est quasi instantané.
  • Pour les utiliser et bénéficier au mieux des avantages des LEE, il faut :
    - Choisir la couleur en fonction de l’utilisation principale de la pièce,
    - Ne pas allumer/éteindre la LEE  trop fréquemment ; il faut donc la réserver aux pièces les plus longtemps éclairées.

www.civis.re - Lampe Eco

Pour cela, un accompagnement des bénéficiaires sera mis en place par la CIVIS. En effet, la mauvaise utilisation des LEE peut même causer l’inverse de l’effet recherché : allumer/éteindre trop fréquemment la LEE diminue la durée de vie de la LEE et crée des appels de puissance à l’allumage sur le réseau.

  • Bilan environnemental :
    La LEE permet bien évidemment la diminution de la demande en énergie pour un confort identique voire supérieur.
    Durant sa vie, une seule LEE de 20 W permet une économie de 1000 kWh, évitant ainsi :
    - les émissions polluantes (l’équivalent de 60 kg de gaz carbonique et 0,4 kg d’oxyde de soufre) ;
    - la génération de déchets liées à la production d’énergie correspondante ;
    - la consommation inutile de ressources fossiles (une centrale électrique classique devrait consommer 210 litres de fioul pour produire les 1000 kWh économisés).
  • Budget prévisionnel de l’action : 80 000 €uros. 
AIDES DE LA C.I.VI.S. A L’INTEGRATION DE PRESCRIPTIONS ENERGETIQUES ET ENVIRONNEMENTALES DANS L’HABITAT SOCIAL
Bâtir le développement durable grâce au logement social de la Communauté Solaire
Penser global, agir local

En 2050, la planète abritera 9 milliards d’habitants et plus proche de nous, La Réunion passera de 800 000 réunionnais à 1 million à l’horizon 2025. Cette problématique de transition démographique est connue et devra aussi être résolue par Madagascar, l’Asie, l’Afrique et les pays du Sud dans un contexte mondial où les effets des changements climatiques, du coût des énergies, des matières premières et des denrées alimentaires se feront de plus en plus sentir.

  • La Réunion travaille depuis plusieurs années à son autonomie énergétique et peut  aujourd’hui apporter son expérience et son expertise pour contribuer à cette véritable crise de civilisation.
    Aussi, forte de cette expérience reconnue mondialement, l’île avec le projet GERRI (Green Energy Révolution Réunion Island) est devenue le centre d’expérimentation de la France et même de l’Europe.

L’Objectif fixé est de parvenir au "développement durable intégral en 2020 et à l'autonomie énergétique en 2025", à travers l'action conjuguée des parties prenantes (collectivités, entreprises, institutions financières, Etat) qui devront travailler aux "mutations technologiques et sociétales nécessaires dans le domaine de l'efficacité énergétique du bâtiment, à la réduction des consommations d'énergies, à l'accélération du développement des énergies renouvelables et des modes de transports doux alternatifs, des éco-quartiers et du tourisme."

  • Pour autant, toutes les solutions imaginées ne sont pas encore efficientes et l’exemplarité de La Réunion dans certains domaines comme le logement et à fortiori le logement social doit encore s’affirmer.
La CIVIS, Communauté Solaire

Pour contribuer à l’exemplarité réunionnaise, la C.I.VI.S. est porteuse d’un projet en faveur de la maîtrise de l’énergie et de l’utilisation des énergies renouvelables sur l’ensemble de son territoire. Cette volonté s’est traduite par un programme d’actions précurseur articulé autour de 2 axes : le développement de centrales à énergies renouvelables et la Maîtrise de la Demande en Energie. L’objectif est d’apporter une réponse à l’augmentation du besoin en énergie et de substituer le recourt aux énergies fossiles par la production d’énergies renouvelables.

  • Ce concept, intitulé "Communauté Solaire" s’inscrit comme l’une des actions majeures de la C.I.VI.S. pour tendre vers la mise en place d’un Plan Climat Territorial. Ce concept est par ailleurs "GERRI compatible" et s’inscrit totalement dans cette approche.
  • En 2008, la C.I.VI.S. a initié ce Plan Climat Territorial, à travers un premier programme d’actions budgété à hauteur de 2,5 millions d’euros et qui prévoit entre autres :
    - une étude des gaz à effet de serre sur son territoire ;
    - une cartographie des énergies renouvelables de son territoire ;
    - l’édition d’un guide de la "case développement durable" (la Casa DD) adapté au territoire de la C.I.VI.S. ;
    - une campagne de distribution d’écolampes ;
    - la formation de médiateurs et des agents de la collectivité pour assurer l’exemplarité des services ;
    - une action de coopération pour promouvoir le concept ;
    - et une aide de 10 000 € par logement pour l’intégration de prescriptions énergétiques et environnementales dans l’habitat social.

www.civis.re - lacasadd

En effet, l’absence d’une réglementation thermique dans le domaine de la construction des bâtiments à La Réunion est à elle seule un élément important de la forte consommation d’énergie sur l’île.

La Réglementation Thermique
  • Le droit de la construction engage le maître d’ouvrage à respecter des prescriptions regroupées au sein du Code de la Construction et de l’Habitation. Des dispositions plus précises existent pour la performance énergétique et les caractéristiques thermiques des bâtiments. Elles ont fait l’objet d’une codification dans la partie règlementaire du Code de la Construction et de l’Habitation.

    Toutefois, ces règles ne sont pas applicables aux départements d’outre-mer. En effet, l’article R. 161-1 précise que : "les dispositions des articles R. 111-6, R. 111-20 à R. 111-22, R. 131-1 à R. 131-18 ne sont pas applicables dans les départements de la Guadeloupe, de la Guyane, de la Martinique, de la Réunion".

Pour pallier à cette absence de contraintes règlementaires obligeant les constructeurs à intégrer la performance énergétique dans la conception de leurs opérations, la C.I.VI.S. a mis en place un système d’aides pour inciter cette intégration. En effet, l’un des axes de travail de la « C.I.VI.S., Communauté Solaire » est la création d’une centrale à négawatts sur son territoire.

Les Aides Habitat de la Communauté Solaire : l’action locale durable

Les aides de la Communauté Solaire pour l’intégration des prescriptions énergétiques et environnementales visant à pallier l’absence de réglementation thermique s’adresseront prioritairement aux opérateurs sociaux qui respecteront des règles précises.

Ces aides faciliteront le "bouclage budgétaire" des opérations et leur permettront d’atteindre des niveaux qualitatifs supérieurs aux offres basiques puisque l’habitat social souffre trop souvent d’un manque de financements qui pousse les opérateurs à limiter l’effort de conception, la qualité et l’équipement des constructions.

Or, il faut savoir que les logements en France sont renouvelés en moyenne tous les 50 ans. Une construction réalisée en 2008 existera donc toujours en 2050 et continuera de consommer de l’énergie notamment pour lutter contre un réchauffement climatique annoncé dans un contexte énergétique mondial déjà décrit… En conséquence, les constructions doivent dès aujourd’hui intégrer dans leur conception les exigences du futur.

  • Dans ce cadre, la C.I.VI.S., soucieuse du développement durable de son territoire, a souhaité agir sans attendre en instaurant un régime d’aides visant dans un premier temps les logements sociaux. Une subvention de 10 000 d’€uros par logement a été validée par le Conseil Communautaire pour un total de 2 000 000 d’€uros sur l’année 2008.
  • Aussi, la C.I.VI.S. a choisi de ne pas limiter ses prescriptions à des seules exigences énergétiques mais a souhaité les étendre à des critères environnementaux à savoir une conception intégrant les cibles suivantes :
    - Cible énergies ;
    - Cible eau ;
    - Cible déchets ;
    - Cible éducation.
  • Pour bénéficier de l’aide de la Communauté Solaire, l’opérateur devra répondre totalement ou partiellement à des critères précis d’éligibilité dérivés des cibles visées.

    Le montant de la subvention accordée sera en effet conditionné et proportionné à l’effort consenti par l’opérateur sur les différentes critères validés par le Conseil Communautaire du 7 mai 2008 :
    - le référentiel PERENE pour le confort thermique ;
    - l’utilisation du chauffe-eau solaire ;
    - la mise en place de dispositifs d’économie et de récupération d’eau pluviale ;
    - la gestion des eaux pluviales "à la parcelle" ;
    - les mesures prises pour assurer le traitement de l’air ;
    - la diminution à la source et la gestion des déchets lors des travaux ;
    - les efforts consentis pour faciliter la gestion des déchets dans la vie du bâtiment ;
    - la sensibilisation/formation des personnels de maintenances et des occupants ;
    - la végétalisation des abords des constructions…

    A ce jour, plus de 260 logements en projet répartis sur l’ensemble du territoire C.I.VI.S., sont déjà candidats à cette aide. La C.I.VI.S. et son partenaire l’A.R.E.R. accompagnent les porteurs de projets dans le montage de leur dossier.
  • Budget prévisionnel de l’action : 2 000 000 €uros / an 
FERME PHOTOVOLTAÏQUE DU CENTRE DE TRI DE PIERREFONDS

"Un exemple concret de développement de centrales à mégawatts propres"

Le concept de "CIVIS, Communauté Solaire" s’articule autour de 2 grands axes :

  1. le développement de centrales à négawatts  reposant sur le recours à grande échelle de technologies à économie d’énergie,
  2. le déploiement de centrales à mégawatts constituées par une multitude de sources d’énergie propres réparties sur tout le patrimoine et le territoire de la CIVIS.
  • L’énergie solaire est l’énergie qui provient du rayonnement (direct ou diffus) du Soleil. Sur notre planète, l’énergie solaire est à l’origine du cycle de l’eau et du vent. Les végétaux s’en servent en la transformant en énergie chimique grâce à la photosynthèse. En quelques mots : l’énergie solaire est donc à l’origine de toutes les autres énergies renouvelables : éolienne, marémotrice, hydraulique, biomasses,…

    Différents procédés sont utilisés pour transformer et utiliser l’énergie solaire. Le plus courant et démocratisé est bien sûr le solaire thermique qui utilise directement la chaleur (ex : chauffe eau solaire) et grâce à de gros progrès technologiques, émerge depuis quelques années le solaire photovoltaïque.
  • L’électricité photovoltaïque est l’électricité produite à partir de l’énergie solaire par l’intermédiaire de modules photovoltaïques. Lorsque les photons (particules composant le rayonnement solaire) rencontrent la surface d’une cellule photovoltaïque, ils transmettent leur énergie aux électrons de cette dernière qui en se déplaçant créent un courant électrique continu qui est ensuite transformé en courant alternatif par l’onduleur afin d’être réinjecté dans le réseau de distribution.
  • Le projet en chiffres :
    - Installation sur la toiture du centre de tri de 928 panneaux photovoltaïque d’une capacité de 200 Wc chacun.
    - Soit une puissance installée de 185 600 Wc.
    - La production annuelle estimative d’énergie est de 250 560 KWh/an.
    - Cela représente environ la consommation de 13 foyers.
    www.civis.re - panneaux solaires

En moyenne, en 2006, toutes énergies confondues (y compris le bois) la consommation unitaire d'une résidence principale est de : 18 880 kWh/an pour une superficie moyenne de 90 m2.

  • Bilan environnemental :
    - Passer au solaire, c'est préserver l'environnement en luttant contre l’effet de serre.
    - L'installation de 1000 Wc permet d'éviter la diffusion d'une tonne de CO2 dans l'atmosphère par an!
    - Pour l’opération du centre de tri c’est 213 Tonnes de CO2/an qui ne sont pas rejetées dans l’atmosphère, ce qui représente l’équivalent de 1 384 500 km de voiture.
    - De plus les capteurs sont discrets et se fondent facilement dans le paysage urbain.
    - Economie d’énergie économisée par an : 21,54 TEP (Tonne Equivalent Pétrole).
  • Budget prévisionnel de l’action :
    Cette action ne coûtera rien à la collectivité. Au contraire, dans un premier temps, elle rapportera 2 784 € HT/an pendant 14 ans, puis 50% de la recette annuelle hors taxe (nette des coûts d’exploitation, d’entretien et d’assurances), au titre de l’électricité produite par l’équipement et achetée par EDF pour les années suivantes ; soit environ 37 120 € HT/an pendant 6 ans. Au total 262 000 euros seront reversés à la CIVIS sur cette opération. 
La CIVIS au cœur du Développement Durable

www.civis.re - Communauté Solaire

Au niveau mondial, comme au niveau national et local, de plus en plus d’acteurs (collectivités, entreprises) intègrent les enjeux de développement durable dans leurs stratégies et projets. La base de ce développement durable repose sur les enjeux triptyques : social (parité, équité, implication), économie (pérennité, services, niches, solidaire) et environnement (protection, valorisation, science).

Les collectivités locales, de part leurs interventions ont un rôle majeur et incontournable dans la mise en œuvre de leurs politiques au sein de leurs compétences (environnement, déplacements, aménagement…), mais aussi de part leur fonctionnement (gestion des bâtiments, flotte de véhicules, achats) sur l’ensemble de leur territoire.

L’ensemble des politiques transversales menées par la CIVIS a conduit les élus à adopter, en décembre 2007, le concept  "C.I.VI.S., Communauté Solaire", première collectivité réunionnaise à s’engager et à renforcer sa dynamique en faveur de la maîtrise de l’énergie et de l’utilisation des énergies renouvelables sur l’ensemble du territoire Grand Sud.

Il s’agit notamment d’apporter une réponse à l’augmentation du besoin de consommation d’énergie tout en diminuant le recours à l’énergie fossile. Ce secteur de l’énergie représente en effet un impact important dans la production de gaz à effet de serre, tout comme les activités liées à la gestion des déchets, c’est pourquoi, la C.I.VI.S. s’est fixée comme objectif de participer activement à la lutte contre le changement climatique en diminuant la production de gaz à effet de serre.

Pour accompagner cette politique de stratégie énergétique et environnementale, la C.I.VI.S a souhaité mettre en place une coopération avec l’ARER en identifiant un plan d’actions qui sera développé sur le territoire.

Cette démarche stratégique permettra une cohésion entre l’ensemble des projets menés aussi bien par les services de la CIVIS que par les acteurs extérieurs. Elle permettra de rassembler autour d’un seul  principe tous les intervenants.

En particulier, ce concept consiste à mettre en œuvre une grande centrale solaire et d’économie d’énergie répartit sur la totalité des constructions du territoire pour participer à la lutte contre le changement climatique en diminuant la production de gaz à effet serre.

Cette action "Communauté Solaire" s’inscrit comme l’une des actions majeures de la CIVIS pour tendre vers la mise en place d’un "Plan Climat Territorial". En effet, le secteur de l’énergie représente un impact important dans la production de gaz à effet serre. 

  • Blogs dans Pratiques
  • La Brigade Intercommunale de l'Environnement de la CIVIS
  • Présentation du nouveau site web de la CIVIS
  • La Zac Roland Hoareau

La CIVIS à l'ère du digital