Épidémie de dengue à La Réunion : la circulation du virus s’accélère

La circulation du virus s’accélère avec une augmentation notable du nombre de cas signalés : du 25 février au 3 mars 2019, 442 cas de dengue ont été confirmés. Dans le sud de l’île, le nombre d’hospitalisations est en hausse (51 personnes ont été hospitalisées depuis le début de l’année), ainsi que le nombre de passages aux urgences.

 

 

La Préfecture de la Réunion et l’ARS Océan Indien appellent la population à la vigilance. La dengue est une maladie, qui peut évoluer vers une forme sévère et être fatale, selon l’état de santé du patient. Il faut donc consulter immédiatement son médecin en cas de symptômes, et se protéger des piqures de moustiques à l’aide de répulsifs.

Dans ce contexte épidémique, la participation active des réunionnais dans la mise en œuvre des mesures de prévention est essentielle pour limiter l’extension du virus. Des ambassadeurs réunionnais se mobilisent, aux côtés des autorités sanitaires, pour relayer les messages de prévention auprès de la population, dans le cadre de la campagne de communication : « La dengue, STOP aux idées reçues ».

 

Situation épidémiologique au 12 mars 2019 (données de la Cire OI, Santé Publique France)

(données de la Cire OI, Santé Publique France) Du 25 février au 3 mars 2019, 442 cas de dengue ont été confirmés. Les cas ont été identifiés dans 19 communes, dont les foyers les plus actifs sont situés à :

  • La Rivière Saint-Louis (92 cas)
  • Saint-Louis (69 cas)
  • Les Avirons (26 cas)
  • Saint-Pierre (46 cas)
  • L’Etang-Salé (34 cas)
  • Ravine des Cabris (20 cas)

Au total, depuis le début de l’épidémie, on enregistre :

  • 8 572 cas autochtones (dont 1 189 cas depuis le 1er janvier 2019)
  • 205 hospitalisations pour dengue (dont 30 hospitalisations depuis le 1er janvier 2019)
  • 573 passages aux urgences (dont 71 passages depuis le 1er janvier 2019)
  • 6 décès dont 3 ont été considérés, après investigations, comme directement liés à la dengue
  • Plus de 32 000 cas cliniquement évocateurs sont estimés (dont plus de 5000 depuis le 1er janvier 2019S01/2019)

  

Cette lutte collective est le moyen le plus efficace pour endiguer l’épidémie.

 

Préfecture de La Réunion

Service régional de la communication interministérielle
📞 02 62 40 74 18
📞 02 62 40 74 19
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 


ARS Océan Indien

Huguette YONG-FONG
📞 02 62 93 94 93
📱 06 92 65 48 66
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.